20 juillet 2020

Apports internes

Les apports internes correspondent à la chaleur émise par les équipements électriques, l’équipement hydraulique, les occupants et leurs activités (une personne au repos émet en moyenne 100W sous forme de rayonnement infrarouge). 

 Cette source de chaleur est non négligeable au niveau passif dû à son faible besoin en chauffage et à une surchauffe limitée. 

Ainsi dans le PHPP (Passive House Planning Package) nous prenons en compte ces apports internes en les divisant en 4 catégories selon les profils d’utilisations des bâtiments :

- Apports internes standard pour le résidentiel (Maison individuelle, collectif et EHPAD) :

Ces apports dans le cadre du résidentiel ont été standardisés après plusieurs années de retours d’expérience et de données brutes sur la consommation. On obtient donc pour ce profil d’utilisation une valeur de 2,5 W/m² qui peut légèrement varier en fonction de la taille du projet et si d’autres appareils sont installés en plus de ceux qui sont pris en compte dans le calcul. Cette valeur est automatiquement prise en compte lorsque vous choisissez dans le PHPP onglet « Vérification » le profil d’usage du bâtiment.

- Apports internes réels pour les bâtiments tertiaires (sauf les écoles) :

Lorsque vous sélectionnez « Non Résidentiel » dans l’onglet Vérification : Type de bâtiment, vous modifiez la valeur d’apport interne qui correspond à un profil d’utilisation tertiaire standard. En effet, dans le tertiaire, l’utilisation d’appareils électriques est souvent plus importante, ainsi que le nombre de personnes présentes. Toutefois, le type d’utilisation peut varier et c’est pourquoi il existe un onglet « Apports internes non-résidentiel » afin d’adapter le profil d’utilisation du bâtiment pour obtenir la valeur d’apport interne le plus réaliste possible (cf « scénario d’occupation »). Pour le cas des bureaux il est conseillé d’utiliser les apports internes standard du PHPP fixés autour de 3,5W/m², mais une détermination sur les apports réels justifiée est acceptée en certification.  

 

- Apports internes standard pour les écoles :

Dans le PHPP, les bâtiments scolaires sont un cas particulier disposant d’une valeur standardisé. En effet, un profil d’utilisation standard a été développé pour prendre en compte les appareils utilisés dans les écoles incluant la différence d’âges de ses occupants ainsi que le profil d’utilisation. Si l’école sort du profil standard il est possible de le changer en utilisant l’onglet « Apports internes non-résidentiel ».

- Apports internes réels hors bâtiments standards :

Si un bâtiment sort des trois typologies précédentes, il est possible de créer un profil adapté dans le PHPP, onglet « Apports internes non-résidentiel ». N’hésitez pas à faire appel à un certificateur (ProPassif) pour avoir plus d’information si vous vous retrouvez dans cette situation

Les apports internes sont un élément important à prendre en compte lors de la phase de conception d’un bâtiment. L’ignorer peut rendre votre bâtiment inconfortable, source de surchauffe en période estivale ou aboutir à un surdimensionnement du système de chauffage en période hivernale ce qui dans les deux cas est une perte d’argent et d’énergie. Dans le cadre du passif, ces apports prennent une part importante dans le bilan thermique et doivent systématiquement pris en compte afin de se rapprocher le plus possible de la réalité. Les apports standards proposés par la PHPP peuvent servir;

de première approximation lors de la conception du projet ou de nombreux éléments relatifs à la bureautique et à l’occupation du bâtiment sont encore inconnus, et rien ne vous empêchera d’affiner le calcul des apports internes plus tard lorsque ces points auront été éclaircis.

Dans le cadre de la certification passive, l’utilisation des apports internes standards est toujours acceptée. En revanche, dans le cas d’une détermination sur les apports réels vous devrez justifier d’un grand nombre d’éléments, comme la densité d’éclairage ainsi que la technologie utilisée, le nombre d’ordinateurs et d’écrans, d’autres sources de consommations comme des serveurs, photocopieuses, ascenseur, distributeur de boissons, etc. L’acceptation de votre modélisation d’apport interne réel est laissé à l’appréciation du certificateur qui peut être en désaccord avec votre calcul. Pensez à communiquer et échanger le plus tôt possible avec votre certificateur pour éviter les mauvaises surprises.

De plus, ce sont des apports « gratuits » et présent dans tous les bâtiments en fonction de l’utilisation de celui-ci, cependant il est nécessaire que le calcul de ces différents apports reste actualisé car la technologie évolue et les différents équipements peuvent émettre plus ou moins de chaleur.


Restez connectés !

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !