Propassif : actualités formation et labellisation bâtiments passifs

13 mars 2020

Paul Petit

Une rénovation ambitieuse dans le département de la Loire plus précisément à Saint-Etienne rue Paul Petit

Voilà une rénovation ambitieuse à mettre au crédit du départementde la Loire ! Située rue Paul Petit à Saint-Etienne, c’est près de 5 400 m2 de surface de planchers qui ont été rénovés et labellisés « EnerPHitclassique ». Actuellement ce bâtiment est la plus grande rénovation passive labellisée « Passivhaus » en France. Les travaux de restructurations ont été confiés à l’atelier d’architecture Rivat (architecte mandataire) associé à l’atelier des vergers.

Cette structure construite en 1962 ne possédait au départ que bien peu d’atouts pour une rénovation passive. Mal orientée selon un axe Sud-Est / Nord-Ouest (156°/336°), l’essentiel des menuiseries font face à l’Est ou à l’Ouest : la pire des situations quand on veut profiter des apports solaires passifs...

Pourtant, pas de quoi effrayer les équipes aguerries des architectes associés sur ce projet ! Il "suffit" de repenser l’architecture un peu « brute de décoffrage » des années 60 et de repenser l’ensemble grâce aux avancées nouvelles de d’architecture solaire : fermer des ouvertures mal orientées et pléthoriques, les réorienter pour limiter les surchauffes et maximiser les apports solaires au Sud, plus facilement contrôlables tout au long de l’année.

Pour éviter de faire exploser les coûts de la rénovation, l’essentiel des structures lourdes du bâtiment ont été reprises, comme le gros œuvre en béton armé avec son énorme contenu carbone. Mais aussi une bonne part des équipements, notamment ceux de chauffage (chaudières, radiateurs à l’empreinte non négligeable) qui fonctionnent désormais sur des débits (fortement) réduits, aidés en cela par des 6 puits géothermiques qui complètent la technique passive pour assurer le confort été comme hiver.

Un projet architecturalement très réussi et novateur, fidèle à la ville fétiche de Le Corbusier. Confronté avec succès à deux canicules moins de trois mois après sa livraison, le projet a conquis les utilisateurs du Conseil Général par son confort d’été comme d’hiver. Projet financé par le Conseil Général de la Loire et par le Fond Européen de Développement Régional (FEDER).


Lien Passivhaus.

Restez connectés !

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !