Propassif : actualités formation et labellisation bâtiments passifs

31 juillet 2020

LA RENOVATION DU MUSÉE D'AZEVILLE

Le « musée de la Batterie d’Azeville » est un projet de rénovation énergétique très performante d'un mess (« Kazino ») allemand de la guerre 40-45, 

Aujourd’hui transformé en musée dédié aux « Batteries d’Azeville » (batteries allemandes longue portée, originellement servies par des artilleurs de la Kriegsmarine) et donc aujourd’hui, étape de la « route du débarquement » des plages normandes. Rénovation tellement performante que le projet a réussi à obtenir le label « Passif Classique » et non le label « Enerphit » habituellement consacré à la rénovation passive. Les équipes en charge du projet ont donc réussi l’exploit de faire aussi bien qu’en neuf malgré toutes les contraintes de la rénovation !

Cette prouesse est d’autant plus impressionnante que ce projet a des contraintes supplémentaires liées à son histoire. En effet, les équipes avaient pour mission de réhabiliter le projet sans toucher à l’aspect extérieur du bâtiment qui devait rester « dans son jus ». Pour garder l'aspect originel du musée, des menuiseries bretonnes labellisées Passivhaus en triple vitrage MSM (Menuiseries sur Mesures) ont été installées en tunnel derrière les menuiseries en simple vitrage visible depuis l’extérieur. Cette solution a l’avantage d’être très peu visible de l’extérieur, mais a aussi l’inconvénient de réduire de presque 40% les apports solaires valorisable en hiver ! Quand on connait l’importance que revêt la valorisation de ces apports gratuits en architecture passive on mesure l’importance du compromis qui est fait ici.

Néanmoins, grâce a une isolation très importante (Rtoiture = 11,5 m²K/W, Rmur = 8,5 m²K/W et Rdalle = 7,6 m²K/W), une bonne compacité, une ventilation double flux Helios certifiée par le Passive House Institute, et une étanchéité à l’air exemplaire, le projet sort avec un peu moins de 10 kWh/m²a de besoin de chauffage en simulation PHPP ! (on attend avec impatience les relevés de mesure. Jusqu’ici les mesures sont toujours très proches des valeurs PHPP)


Félicitation au Conseil départemental de la Manche, ainsi qu’à tous les acteurs du projet pour cette rénovation ambitieuse !

Le musée a accueilli environ 30 000 personnes en 2019, et en accueillera nous l’espérons au moins autant a l’avenir même si cette année à Covid engendrera probablement une belle irrégularité dans les statistiques.

Le « musée Batterie d’Azeville » dédié à la seconde guerre mondiale, et pourtant rénové avec un label né en Allemagne, 50 ans après l’armistice. Nous voulons aujourd’hui mettre en avant le beau message de réconciliation des deux peuples que cette labellisation Passivhaus représente !

Restez connectés !

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !