Propassif : actualités formation et labellisation bâtiments passifs

15 décembre 2020

PLAINFAING

Propassif vous présente un nouveau projet inspirant sur lequel nous avons eu la chance de travailler: il est situé à Plainfaing dans les Vosges à 550 m d’altitude. Ce projet est l'un des nombreux projets passifs certifiés du bailleur social le Toit Vosgien qui gère près de 2 400 logements. Ils ont fait le choix du passif certifié pour cette construction de 4 logements sociaux, pour s'assurer de la pérennité de leur investissement.

Cette réalisation n’a bénéficié d’aucune subvention, mais cette fois-ci a eu l’honneur d’un déluge de Prix :

Après avoir obtenu le Prix Fibois Grand Est 2019 (constructions bois remarquables), le Prix Envirobat Grand Est 2019 (constructions environnementales vertueuses) et le Grand Prix National Promotelec, ce projet à l’initiative du Toit Vosgien, d’un habitat collectif innovant et vertueux de 4 logements intermédiaires bois-paille certifié Passivhaus à Plainfaing, s’est également vu attribuer à Paris le 16 septembre le Trophée Batiactu 2020.


Il met en lumière un vrai savoir-faire vosgien pour la construction des bâtiments innovants puisque la maîtrise d’œuvre a été conduite par l’agence ASP Architecture de Saint-Dié-des-Vosges en s'entourant de compétences locales. Quant à L’architecture, elle tend à rappeler les corps de ferme Vosgiennes, traditionnellement recouverte d’une « peau » protectrice, ici réalisée en terre cuite. Cette vêture originale résulte du mélange progressif de trois modèles de tuiles (noires mates et noires et grises vernissées), évoquant les bardeaux bois vernaculaires dans la région. Un bardage bois complète cette vêture sur les seules parties protégées des façades.


Le but premier lors de la construction de ces 4 logements, a été de proposer des logements à haute performance énergétique pour des familles aux revenus modestes: le passif ne cesse de montrer son efficacité sur le long terme ainsi que le gain économique qu’il apporte aux résidents: cette réduction de charges permet d'améliorer directement leur pouvoir d’achat. 

"Ce projet de quatre logements sociaux avait pour objectif de participer à la revitalisation d'un centre bourg tout en construisant de façon contemporaine, mais respectueuse du contexte et de l'environnement", précise l'équipe de maîtrise d'œuvre.


La volonté du Toit Vosgien est de construire des logements respectant les principes de sobriété énergétique.


Le bailleur considère également que l’enjeu aujourd’hui est de construire "passif". Du coup, le passif/Passivhaus certifié est devenu le standard de construction pour le Toit Vosgien: 

« La conception des bâtiments passifs est différente de celle des bâtiments BBC :

- pour le BBC, on renforce l’isolation d’un bâtiment traditionnel et on ajoute le recours aux EnR, le chauffage traditionnel gaz est possible ;

- pour le passif, on part d’une conception bioclimatique avec une forte isolation et un recours éventuel aux EnR mais l’enveloppe est prioritaire face au système énergétique qui devient interchangeable (et modifiable): le but est de ne plus ne toucher à l’enveloppe d'ici 60 ans ... »


Ce projet est composé d’un bâtiment compact, (ratio surf. déperditives parois/surf. référence énergétique =2,37 (661/278,9))  en R+1 orienté vers le sud et comprenant deux logements de 3 pièces chacun à chaque niveau. Un petit bâtiment annexe (car-port) complète le projet afin d’intégrer 4 véhicules et les vélos.


Description du projet par Promotelec :

Réalisation d’un bâtiment neuf de 4 logements T3-2 en Rdc et 2 en étage, sans sans-sol. Ce bâtiment passif a été construit avec des matériaux biosourcés (structure bois et isolation des murs par de la paille) dans l’objectif de proposer aux locataires des logements confortables avec le minimum de charges.


Solutions techniques :

• Chauffage : sobriété par des déperditions minimisées grâce à une enveloppe hyper isolée, et par recyclage de la chaleur des logements au moyen de la ventilation double flux collective.

• Eau chaude : sobriété par incitation à la réduction des consommations, avec l’installation de boutons pressoirs dans les douches, par réduction du stockage d’eau chaude, par récupération de la chaleur de l’eau des douches des deux bâtiments situés en étage, et par production thermodynamique sur la gaine d’évacuation de la double flux.



Vous trouverez ci-dessous une  vidéo de l'ICEB avec D. Gauzin Muller ou il est question d’architecture vernaculaire et de Plainfaing en particulier: (sur la fin: entre 2:06:50 et 2:08:24. Bon visionnage)


(crédit photo @ASP architecture)


Lien Passivhaus


Restez connectés !

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !